Sorimont.ch >> Présentation >> Historique

Historique

Le jardin d'enfants SORIMONT a été créé en 1972 par la directrice actuelle, Claudine Dufaux. Déjà à l'époque, un horaire élargi était proposé: de 6h30 à 12h et de 13h à 18h.
Les enfants y étaient accueillis dès l'âge de 4 ans.
Le village de Peseux ne possédait pas ce genre de structure et l'idée était de permettre aux femmes qui travaillaient de poursuivre leur activité.

Le jardin d'enfants est baptisé SORIMONT (anagramme partiel faisant référence à Maria Montessori (1870-1952), célèbre pédagogue italienne qui créa les premiers jardins d'enfants.)

A l'ouverture de la structure, les inscriptions affluent, mais un seul enfant est inscrit pour les horaires élargis. La majorité des demandes concerne la tranche horaire de 9h à 11h et de 14h à 16h.

En 1985, les mentalités changent et les demandes pour des horaires plus élargis refont surface. L'école enfantine est complète et n'est pas en mesure d'assurer ce surcroît de demandes.

Avec l'aide de quelques amis, la directrice met sur pied une association à but non-lucratif, qui débouche sur l'ouverture d'une nouvelle structure, dans un nouveau bâtiment. Elle s'appelle "Atelier-garderie Baby-Sorimont" et ouvre ses portes en 1990.
Les inscriptions affluent et l'Atelier garderie affiche complet très rapidement. Les parents sont satisfaits mais aimeraient que Sorimont accueille des enfants encore plus jeunes et souhaitent disposer d'une structure pour les repas.

En 1996, avec l'aide de l'association, la Crèche Sorimont la Mosaïque est créée dans un troisième bâtiment. Dans cette nouvelle structure, les enfants sont accueillis dès l'âge de 4 mois et ce, jusqu'à 3 ans.
Des nurses, auxiliaires de crèche et une cuisinière viennent renforcer l'équipe.

Durant toutes ces années, l'ensemble des collaboratrices sont rémunérées très modestement, et ce type d'activité a plus à voir avec le bénévolat qu'avec un emploi reconnu et salarié.
A de nombreuses reprises, les autorités communales acceptent d'offrir un soutien financier pour assurer la survie de la structure.

En 2001, changement de paysage, depuis la votation populaire du 10 juin qui a plébiscité une nouvelle loi concernant les structures d'accueil.
Les conditions générales du développement de notre activité changent du tout au tout. Elles apportent des facilités financières, mais impliquent une perte de liberté.

Notre structure est reconnue officiellement dans la planification cantonale depuis le 1er janvier 2003.

La crèche et la garderie sont subventionnées par les pouvoirs publics, alors que le jardin d'enfant est encore entièrement privé.